Bruxelloise installée en France, Aylin Manço est l'auteur d'Ogresse, son deuxième roman pour les ados-jeunes adultes.

Hippolyte que l'on surnomme H est une jeune fille de 16 ans, qui vit en Belgique avec sa mère infirmière. Cette ado fait face à la séparation de ses parents et à sa vie de lycéenne pas toujours facile.

On découvre avec elle les difficultés de l’amitié : la complicité qu’elle partageait enfant avec son ami Kouz, qu’elle a perdu à l’arrivée de l’adolescence.

On partage aussi sa révolte devant les comportements misogynes qui font écho à la délicate éclosion de sa propre féminité.

Dans la vie lycéenne d’Hippolyte il y a Kouz mais aussi Benji, un français installé en Belgique avec ses parents, il y a également sa voisine Lola que longtemps H. a ignoré, la jugeant trop particulière.

Les relations entre ces quatre-là sont très touchantes et vont tout au long du roman faire les montagnes russes.

De nombreux thèmes sont abordés comme la véritable amitié, le respect de la vie privée, le harcèlement, la construction de l’adolescent, les différences culturelles.

L’histoire serait somme toute banale si ce n’est le comportement de plus en plus agressif de la mère d’Hippolyte, ainsi que la disparition inquiétante de Mme Munoz, voisine de H et de Lola.

Hippolyte cherche alors des réponses tout en ayant peur de ce qu’elle pourrait découvrir, elle ne peut pas ou plutôt ne souhaite pas en parler avec son père adoré qui la voit encore comme une petite fille.

Ce récit ordinaire va rapidement évoluer vers un polar angoissant puis progressivement va basculer dans l’horreur. Durant toute l’histoire, Hippolyte est la victime d’une violence psychologique dont elle ne pourra pas se sortir toute seule. Heureusement elle va rencontrer une aide extérieure.

Je n’en dis pas plus pour préserver le suspense…

Ce roman captivant, superbement écrit, tient horriblement en haleine le lecteur jusqu’au bout !

Karine

OPAC Détail de notice