Instagram veut préserver ses utilisateurs des contenus sensibles

Une nouvelle fonctionnalité nommée « Contrôle de contenu sensible » est apparue ce mardi sur Instagram. Celle-ci permet aux utilisateurs de mieux gérer l’apparition de contenus délicats sur la plateforme.

Concrètement, Instagram propose désormais d’ajuster le nombre de contenus sensibles autorisés à apparaître dans Explorer, l’onglet destiné à faire découvrir aux internautes des contenus de comptes auxquels ils ne sont pas encore abonnés. Cette démarche prend en considération qu’un utilisateur peut juger une publication sensible, même si le contenu n’enfreint pas les règles de recommandations d’Instagram :

Nous n’autorisons pas les discours haineux, le harcèlement et tout autre contenu qui pourrait présenter un risque de préjudice pour les personnes, a indiqué Instagram dans son blogpost.

Il est désormais possible de choisir entre trois niveaux de sécurité :

  • Autoriser : l’utilisateur s’expose au risque potentiel de voir plus de contenus perturbants ou offensants,
  • Limite : seules quelques photos et vidéos sensibles apparaîtront. C’est le niveau de sécurité activé par défaut sur les profils Instagram,
  • Limiter encore plus : très peu de publications jugées sensibles seront visibles.

Comment limiter les contenus sensibles sur le fil Explorer ?

Voici les étapes pour limiter l’apparition des contenus sensibles sur votre compte Instagram :

  • Accédez à votre profil en cliquant sur votre photo de profil située en bas à droite dans le menu,
  • Cliquez sur l’icône qui affiche 3 barres horizontales en haut à droite de l’écran,
  • Choisissez Paramètres puis Compte,
  • Cliquez sur Paramètres des contenus sensibles, puis choisissez le niveau de sécurité qui vous convient parmi les 3 possibilités.

À savoir : le degré de sécurité le plus faible à savoir Autoriser n’est pas accessible pour les utilisateurs d’Instagram âgés de moins de 18 ans.

 

 

Source : blogdumoderateur.com

Facebook indique avoir restauré plusieurs fonctions de l’API Messenger qui avaient été supprimées à la suite des nouvelles règles de confidentialité de l’Europe.

 

 

Facebook commence à rétablir les fonctionnalités suspendues

Les nouvelles règles de l’Europe liées à la confidentialité des données des utilisateurs avaient contraint le réseau social à suspendre certaines fonctions en décembre dernier. Depuis, Facebook a travaillé sur le sujet pour répondre aux nouvelles exigences de l’UE.

Pour le plus grand bonheur des utilisateurs, Facebook annonce enfin le retour de certaines de ces fonctions : « Nous avons restauré de nombreuses fonctionnalités de l’API Messenger qui n’étaient pas disponibles pour les entreprises en Europe et au Japon, et pour les personnes en Europe et au Japon qui se connectent avec des entreprises dans le monde entier. » 

Qui est concerné et quelles sont les fonctionnalités à nouveau disponibles ?

Côté professionnel, les premières entreprises impactées sont celles utilisant l’API Messenger. Facebook affiche sur son site Facebook for Developers, la liste des fonctionnalités restaurées et celles qui vont l’être prochainement sur le Q2 2021.

Pour rappel, sur Facebook, cela concerne les  :

  • les Pages Europe dans toutes les conversations,
  • les Pages avec des administrateurs en Europe dans toutes les conversations,
  • toutes les conversations avec des personnes en Europe.

Concernant les comptes personnels Messenger, on constate aussi le retour de certaines fonctionnalités qui n’étaient plus disponibles depuis plusieurs mois. Par exemple, vous aviez peut-être noté la disparition de la galerie photo qui vous permettait de parcourir rapidement toutes les images envoyées dans une conversation ? Bonne nouvelle, elle est de retour, vous n’aurez plus besoin de scroller pendant plusieurs minutes pour retrouver une photo. Cependant, d’autres fonctions ne semblent toujours pas disponibles à l’instar des sondages et des options pour customiser une photo directement dans l’application.

Que s’est-il passé concrètement en décembre dernier ?

Les utilisateurs avaient pu voir apparaître le message suivant sur Facebook Messenger et sur leur messagerie Instagram : « Certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles, ceci est dû à de nouvelles règles concernant les services de messagerie en Europe. Nous mettons tout en œuvre pour les rendre disponibles. »

Facebook avait aussi expliqué plus précisément les raisons des perturbations sur Messenger et Instagram afin de permettre aux utilisateurs de mieux comprendre le véritable impact de ces changements en question.

 

 

Source : blogdumoderateur.com

 

 

Une vingtaine d'entreprises, dont des grands noms du numérique, ont été épinglées par la CNIL pour non-respect de la législation relative aux cookies.

 

 

En octobre dernier, la CNIL avait édicté de nouvelles règles concernant la gestion des données personnelles des utilisateurs et notamment les cookies. Elle avait accordé un délai jusqu’au 1er avril afin de permettre aux entreprises de se mettre en conformité avec cette nouvelle législation. Elle avait promis des contrôles et des sanctions en cas de manquement à la règle.

De grands acteurs du numérique concernés

Après une première vague de vérifications, la Commission nationale de l’informatique et des libertés annonce avoir mis en demeure une vingtaine d’entreprises. Leur nom n’a pas été dévoilé, mais la CNIL précise que des grands acteurs internationaux du numérique y figurent.

« Des actions similaires seront conduites au cours des prochains mois, ce sujet étant l’une des thématiques prioritaires de contrôles de la CNIL en 2021 », a précisé l’organisme dans un communiqué.

Rappel de la nouvelle réglementation et sanctions possibles

La règlementation de la CNIL est stricte : pour les utilisateurs d’un site web, « refuser les cookies doit être aussi simple que de les accepter » .

Les sociétés visées par cette mise en demeure ont un mois pour se mettre au pas. Si des corrections ne sont pas effectuées, elles risquent une amende allant jusqu’à 2 % de leur chiffre d’affaires.

Pour aider les entreprises à se mettre en conformité avec ses nouvelles directives, la CNIL avait mis en ligne en mars dernier une FAQ spécialement consacrée à la gestion des cookies et autres traceurs numériques.

Des sanctions ont déjà été données en 2020

Ce ne serait pas la première fois que la CNIL sanctionne des entreprises pour non-respect de la gestion des données personnelles. L’année dernière, elle avait condamné Google et Amazon à de lourdes amendes. Ces entreprises américaines ont dû respectivement payer 100 millions et 35 millions d’euros à la CNIL.

 

 

Source : blogdumoderateur.com

 

 

 

Découvrez comment activer le mode sombre sur Snapchat, pour éviter la fatigue visuelle et économiser de la batterie sur votre smartphone.

 

 

Snapchat propose enfin à ses utilisateurs iOS d’accéder au mode sombre, près de deux ans après la présentation du dark mode par Apple lors de la sortie d’iOS 13.

Une mise à jour attendue

Le réseau social, toujours très en vogue auprès du jeune public, était l’un des derniers à ne pas disposer d’un thème sombre. Beaucoup d’utilisateurs sont devenus adeptes du dark mode, moins fatiguant visuellement, moins gourmand en batterie (car les pixels sont désactivés lors de l’affichage de fonds noirs), et parfois plus esthétique.

En test depuis la fin d’année 2020 sur une petit groupe d’utilisateurs, la fonctionnalité est désormais accessible à tous les détenteurs d’un appareil iOS.

Comment activer le dark mode ?

Le mode sombre n’est pas activé par défaut sur Snapchat, il faut donc passer par les paramètres pour l’activer manuellement. Néanmoins, pour les utilisateurs qui ont activé le thème sombre dans les paramètres iOS, le changement devrait s’opérer automatiquement puisque l’application peut copier le thème de votre appareil.

Pour activer le mode sombre, il vous suffit de suivre les étapes suivantes :

  • Rendez vous dans les paramètres en cliquant sur votre bitmoji, puis sur l’icône rouage située en haut à droite de l’écran,
  • Cliquez sur App Appearance dans la section Mon compte,
  • Choisissez parmi Match System (thème automatique), Always Light (thème classique) ou Always Dark (thème sombre).

Snapchat n’a rien communiqué à propos d’une version Android, il faudra encore attendre un peu pour voir la fonctionnalité arriver.

 

 

Source : blogudumoderateur.com

 

 

Mark Zuckerberg a annoncé le déploiement d'une nouvelle fonctionnalité pour créer des publicités Facebook directement dans WhatsApp Business Tools.

 

 

Depuis son rachat en 2017, Facebook cherche désespérément à monétiser WhatsApp. Mais après une tentative ratée de mise à jour des conditions d’utilisation, Mark Zuckerberg avance prudemment pour trouver une solution qui conviendra à la fois aux annonceurs et aux utilisateurs.

Hier, lors de la présentation des chiffres du 1er trimestre 2021, le PDG du réseau social a annoncé une nouvelle fonctionnalité qui sera prochainement déployée et devrait simplifier le travail de nombreux annonceurs : il sera bientôt possible de créer une publicité Facebook depuis WhatsApp Business.

Jusqu’à présent, les sociétés qui s’appuient sur WhatsApp pour communiquer avec leurs clients, pouvaient créer des publicités Facebook et Instagram avec un bouton pour basculer le contact sur la messagerie. Mais ces annonces ne pouvaient être créées que depuis Facebook Ads Manager. Selon Mark Zuckerberg,  un million d’entreprises utilisent cette fonctionnalité.

 

WhatsApp : Un nouveau support de la relation client ?

Prochainement, les marketeurs auront la possibilité de créer ces annonces directement depuis WhatsApp Business. « Pour beaucoup de personnes, le commerce en ligne parle moins de sites et d’achats, que d’envoyer des messages, » explique Mark Zuckerberg. « La prochaine étape est d’aider les entreprises à adopter ces services et leur donner les outils qui leur permettraient de prendre en charge les messages et la relation client. »

La fonctionnalité s’appuiera sur le WhatsApp Business Catalog. Comme l’explique CNN qui révèle l’information, les entreprises pourront sélectionner un élément dans le catalogue et le transformer rapidement en publicité Facebook ou Instagram avec un bouton redirigeant les utilisateurs vers leur profil WhatsApp.

 


Source : blogdumoderateur.com