Comment YouTube facilite la recherche par hashtag ?

 

Bonne nouvelle pour les utilisateurs de YouTube, leur recherche par hashtag va être facilitée. Concrètement, ils vont pouvoir cliquer sur un hashtag d’une vidéo qui va les rediriger vers une page dédiée rassemblant toutes les autres vidéos qui contiennent ce même hashtag.

Il est aussi possible de saisir l’url suivante :  youtube.com/hashtag/ suivi du nom du hashtag qui vous intéresse. Exemple : youtube.com/hashtag/koala , qui vous permettra d’accéder facilement au contenu que vous souhaitez. Après une annonce en décembre, YouTube déploie enfin cette nouvelle fonctionnalité pour tous les utilisateurs.

 

 

Quel changement par rapport à avant ?

Certes, il était déjà possible de cliquer sur un hashtag et de découvrir d’autres contenus similaires. Le changement principal : YouTube propose désormais sur ces pages, des vidéos qui ont utilisé le hashtag en question, et pas un mélange de contenu lié de prés ou de loin au hashtag. En bref, vous retrouvez exclusivement les vidéos qui contiennent le hashtag, et non les autres.

 

Comment YouTube va t-il classer les vidéos sur ces pages hashtags ?

Sur cette page dédiée à un hashtag, YouTube devrait faire en sorte de mettre en avant les « meilleures » vidéos en haut de page. En revanche, l’algorithme du classement des vidéos ne semble pas encore clair, avec un mélange pour l’instant entre vidéos récentes et vidéos plus anciennes.

La recherche par hashtag ne semble donc pas être encore similaire à ce qu’on peut trouver sur Facebook ou Twitter, où les contenus récents ou les plus populaires vont être privilégiés. Cette nouvelle fonctionnalité reste malgré tout un nouveau moyen intéressant à la fois pour les utilisateurs qui recherchent des contenus particuliers, et aussi pour les créateurs qui pourront peut être à l’avenir travailler sur leur choix de hashtags pour se rendre visibles sur ces pages dédiées.

 

 

Source : blogdumoderateur.com

 

 

TikTok a annoncé de nouvelles mesures afin de renforcer la protection de la vie privée et la sécurité des mineurs qui utilisent la plateforme.

 

De nouveaux paramètres par défaut par tranche d’âge

TikTok a modifié les paramètres de confidentialité des utilisateurs de moins de 18 ans pour permettre une meilleure protection de la vie privée. « La révision des paramètres par défaut des comptes TikTok vise à protéger plus efficacement la vie privée des utilisateurs et constitue une étape importante de notre engagement à garantir la sécurité des plus jeunes membres de notre communauté » a indiqué Elaine Fox, Head of Privacy EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) dans un communiqué.

Le réseau social a donc décidé de mettre en place de nouvelles mesures de sécurité, selon l’âge de l’utilisateur :

 

Utilisateurs âgés entre 13 et 15 ans

  • Pour les utilisateurs âgés entre 13 et 15 ans, tous les comptes passent en mode privé par défaut. Ce mode implique que les vidéos publiées ne peuvent être visualisées que par les abonnés ayant été acceptés au préalablement par l’utilisateur. Néanmoins, les créateurs ont le libre choix de modifier ces paramètres par défaut en passant d’un compte privé à un compte public.
  • L’option « recommander votre compte à d’autres » est également désactivée par défaut.

Utilisateurs âgés de moins de 16 ans

  • Pour les utilisateurs de moins de 16 ans, une restriction est appliquée du côté des commentaires laissés sous leurs vidéos. L’option « tout le monde » n’est plus accessible, il faudra choisir qui peut commenter entre les options « amis » et « privé ».

Utilisateurs âgés de 16 ans et plus

  • Les fonctionnalités « duo » et « collages » sont dorénavant disponibles pour les créateurs de contenu de plus de 16 ans uniquement.
  • Le téléchargement des vidéos n’est autorisé que pour celles publiées par les créateurs de 16 ans et plus. Par ailleurs, ils peuvent choisir d’autoriser ou non le téléchargement du contenu.

 

De nouvelles mesures qui renforcent la politique de TikTok pour les mineurs

Ces mesures viennent renforcées les précédentes modifications qui avaient été mises en place en 2020, à savoir la limitation de l’utilisation de la messagerie directe, les modifications liées aux cadeaux virtuels ou encore la mise en place du contrôle parental via le mode « Connexion Famille ».

 

Source : blogdumoderateur.com

 

 

 

 

WhatsApp impose un ultimatum aux utilisateurs

 

Accepter ou voir son compte bloqué

Dès le 8 février prochain, la nouvelle politique de confidentialité de WhatsApp entrera en vigueur. Le but de cette mise à jour est d’autoriser le partage des données des utilisateurs du service de messagerie avec Facebook. Et l’entreprise ne laisse pas vraiment le choix : sans accord de cette nouvelle politique, l’utilisateur ne pourra plus bénéficier de son compte WhatsApp à partir du 8 février.  Seule solution en cas de désaccord, supprimer son compte. Notez toutefois que vous pourrez continuer à utiliser votre compte Facebook si vous supprimez votre compte WhatsApp et inversement.

Lors de l’ouverture de l’application, vous devriez voir apparaître une fenêtre qui vous informe de la mise à jour des conditions d’utilisation et de la politique de confidentialité.

 

 

Quelles sont les données concernées ?

Sur une page dédiée, WhatsApp précise quelles sont les données qui sont partagées : votre numéro de téléphone, vos données de transactions, des informations sur vos interactions ou encore votre adresse IP.

« Les informations que nous partageons avec les autres entités Facebook incluent les informations d’enregistrement de votre compte (comme votre numéro de téléphone), les données de transactions, des informations liées à des services, des informations sur la façon dont vous interagissez avec d’autres, y compris des entreprises, lorsque vous utilisez nos services, les informations sur votre appareil mobile, votre adresse IP, et peuvent inclure d’autres informations identifiées dans la section de la Politique de confidentialité titrée « Informations que nous recueillons », ou obtenues après vous en avoir averti(e) ou sur la base de votre consentement » indique WhatsApp.

 

Vers un écosystème unique

Avec cette nouvelle politique de confidentialité, le groupe cherche des « moyens permettant aux personnes et aux entreprises de communiquer entre elles via WhatsApp ». Et après la fusion de Messenger et d’Instagram Direct en septembre dernier, cette nouvelle démarche permet au groupe Facebook de faire un pas de plus vers la création d’un écosystème unique. L’entreprise démontre également qu’elle n’est pas prête de limiter sa collecte de données, que cela plaise à ses utilisateurs ou non.

 

Source : blogdumodérateur.com

 

 

 

Google s’accapare des contenus d’Instagram et de TikTok. Les courtes vidéos des deux plateformes seront disponibles dans les résultats de recherche mis en avant.

 

Pour pouvoir récupérer le temps passé par les utilisateurs sur Instagram et TikTok, Google vient d’avoir une nouvelle idée. Et pourquoi ne pas récupérer les contenus publics, qu’Instagram et TikTok permettent de partager sur d’autres plateformes, directement dans les résultats de recherche de Google ?

Une nouvelle version bêta de l’application vient de révéler la nouvelle. Pour l’heure, la fonctionnalité n’est disponible qu’à un nombre restreint de personnes et uniquement pour certains mots clés comme NFL, la ligue de football nord-américaine. À l’avenir en revanche, cette intégration pourrait se généraliser. Êtes-vous bien d’accord pour que vos vidéos soient disponibles sur Google ?

Pour pouvoir récupérer le temps passé par les utilisateurs sur Instagram et TikTok, Google vient d’avoir une nouvelle idée. Et pourquoi ne pas récupérer les contenus publics, qu’Instagram et TikTok permettent de partager sur d’autres plateformes, directement dans les résultats de recherche de Google ?

Une nouvelle version bêta de l’application vient de révéler la nouvelle. Pour l’heure, la fonctionnalité n’est disponible qu’à un nombre restreint de personnes et uniquement pour certains mots clés comme NFL, la ligue de football nord-américaine. À l’avenir en revanche, cette intégration pourrait se généraliser. Êtes-vous bien d’accord pour que vos vidéos soient disponibles sur Google ?

Une intégration tout à fait légale pour Google

Sur le papier, rien n’interdit à Google d’ajouter ces courtes vidéos dans ses résultats de recherche. En fait, les plateformes Instagram et TikTok proposent ces contenus en confidentialité de rang public, et les vidéos peuvent être partagées sur d’autres réseaux sociaux. À ce jour, seul le réseau social Snapchat est resté fermé à son propre écosystème et il n’est pas possible de partager les stories sur d’autres plateformes. Mais même lui chercherait à changer sa politique.

Google se contente donc de récupérer des contenus que TikTok et Instagram permettent de partager. La seule nouveauté, qui pourrait potentiellement modifier les habitudes, c’est l’intégration même des contenus dans les résultats de recherche qui pourront être visualisés sans nous rediriger vers les applications en question.

Cela pourrait s’apparenter à l’outil permettant de regarder une vidéo YouTube sans être sur la plateforme. Au final, l’internaute utilisera toujours le lecteur vidéo de l’application qui l’héberge, et rien ne sera vraiment « volé » à Instagram ou TikTok.

Ces vidéos rejoindront ainsi une intégration similaire du côté de Twitter, qui avait débuté en 2015. Là encore, Google était passé par une phase d’expérimentation, mais celle-ci n’avait duré que deux semaines. En réaction à l’annonce, Twitter avait mentionné Google en déclarant : « nous nous sentons chanceux ». Après les commerces et les sites web, Google deviendra-t-il aussi indispensable pour les médias sociaux ?

press_1.PNG

press_2.PNG

 

Source : Press-citron.net

Twitter est en train de déployer une nouvelle fonctionnalité pour les utilisateurs de l’application iOS. Vous pouvez désormais partager directement des tweets sur Snapchat et vous pourrez bientôt le faire sur Instagram

 

Les tweets peuvent être partagés sur Snapchat et bientôt sur Instagram

 

.Les tweets peuvent être partagés sur Snapchat et bientôt sur Instagram.

Twitter vient de lancer une nouvelle fonctionnalité de partage sur sa plateforme. Pour la première fois, les utilisateurs vont pouvoir partager des tweets directement sur Snapchat et Instagram. Ce sont les spécialistes des « Stories ». D’habitude, les tweets qui deviennent viraux finissent toujours par se retrouver sur les autres réseaux sociaux, dont Instagram et Snapchat. Twitter le sait bien et il préfère désormais que les tweets soient directement partagés de manière native. En effet, les utilisateurs se servent généralement des captures d’écran.

 

Seuls les utilisateurs d’iOS peuvent partager des tweets sur Snapchat et Instagram

Twitter, qui vous demande de relire un article avant de le partager sur la plateforme, a annoncé que cette nouvelle fonctionnalité de partage est en cours de déploiement pour les utilisateurs de l’application iOS seulement. Il n’a pas encore précisé quand elle sera disponible pour les utilisateurs d’Android, si elle l’est un jour. D’ailleurs, il sera bientot possible d'envoyer des messages privés vocaux sur la plateforme.

 

Capture.PNG

 

De plus, le réseau social à l’oiseau bleu a précisé que : « nous allons également tester le partage de tweets sur les stories d’Instagram auprès d’un petit pourcentage d’utilisateurs ». Lorsque vous partagez un tweet sur Instagram ou Snapchat, il s’affichera de la même manière qu’il s’affiche sur Twitter. D’ailleurs, sur Snapchat, les utilisateurs peuvent cliquer sur le tweet pour être redirigés vers le tweet original sur Twitter. Cela est pratique s’ils veulent consulter les réponses de ce tweet. La même fonctionnalité pourrait aussi être ajoutée sur Instagram à terme.

Enfin, si vous souhaitez partager un tweet sur une story Snapchat, il vous suffit de cliquer sur l’icône de partage sous le tweet en question. Choisissez ensuite l’icône Snapchat pour ouvrir l’application. Le tweet s’affiche alors sous la forme d’un sticker. Vous pouvez donc ajouter d’autres éléments à votre story avant de la publier. Ce nouvel outil de partage continue à étoffer l’expérience des utilisateurs de Twitter. Récemment, nous vous annoncions que le réseau sociale teste une fonctionalité pour vous dissuader de liker des fake news, et ainsi limiter la propagation de ces dernières.

 

Source : tomsguide.fr