En ce moment de célébration du centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre, de nombreuses publications remplissent les rayons des librairies et des bibliothèques, laissant le lecteur parfois perdu face à une offre aussi variée qu’inégale.

Pour tenter d'imaginer la violence des combats, s’il fallait lire un livre d'historien sur la Grande Guerre,  peut-être faudrait-il commencer par celui-ci : Les armes et la chair – Trois objets de mort en 14-18, de Stéphane Audoin-Rouzeau, publié en 2009.

A l’opposé d’une vision large, évoquant les mouvements de troupe, les opérations militaires ou la chronologie du conflit, Stéphane Audoin-Rouzeau nous donne dans ce livre une vision au plus près du combat, dans la tranchée, à travers trois objets de mort : un éclat d’obus, une dague fabriquée par un soldat pour son usage personnel et enfin un « tableau-maquette » évoquant une attaque au gaz.

Avec un regard original, l’historien considère l’objet comme une source, un document historique à part entière capable, d’en révéler autant, voire plus, qu’un document écrit pour celui qui sait les observer. Et dans ce domaine, Stéphane Audoin-Rouzeau excelle, lui qui sait combien l’essentiel est toujours caché. Il faut lire ces pages dans lesquelles il fait parler les objets de mort. Il faut réaliser les sensations qu’il décrit lorsqu’il prend en main la dague de tranchée, et tente de dévoiler ce qu’imaginait, ou de quoi voulait se protéger le soldat qui l’a fabriquée.

Et en effet, comment réaliser qu’un éclat d’obus brûlant, projeté à pleine vitesse puisse arracher la jambe, la mâchoire d’un homme, ou le découper en deux, si l’on n’en a jamais soupesé un dans sa main, s’il on a jamais réalisé à quel point l’objet pouvait être lourd et ses bords coupants ?

Au travers de ces explications de document, c’est une description du combat, des corps blessés ou détruits, des peurs qui est proposée, disons plus largement une approche anthropologique du combat : l’homme dans la guerre.

Un livre d’une rare intelligence et d’une grande sensibilité.

OPAC Détail de notice