Bandeau inférieur


2011


Christophe Donner mercredi 13 avril 2011 à la Bibliothèque Saint-Corneille

Dans le cadre du Festival Les chevaux du monde

Christophe Donner est écrivain, journaliste et passionné de courses de chevaux.
 
À 16h, l’auteur a rencontré le jeune public autour de trois livres : Le cheval qui sourit, Mes débuts dans les courses et une présentation en images du livre Le plus beau cheval du monde, douze histoires où les chevaux sont les héros, illustrées à partir de photographies de Yann Arthus-Bertrand. Après une présentation de ces ouvrages, les enfants ont discuté librement avec l’écrivain.
 
À 19h, le public adulte et adolescent a pu échanger avec l’auteur suite à une interview autour de son dernier roman, Vivre encore un peu (2011).
 


Sylvain Tesson mardi 12 avril 2011 à la Bibliothèque Saint-Corneille

Dans le cadre du Festival Les chevaux du monde

Géographe de formation, reporter et grand voyageur, l’auteur a notamment traversé les steppes d'Asie centrale à cheval sur plus de 3000 km du Kazakhstan à l'Ouzbékistan. Ce récit équestre, Sylvain Tesson le raconte dans La chevauchée des steppes: 3000 km à cheval à travers l'Asie centrale, en collaboration avec la photographe et réalisatrice Priscilla Telmon (2001).
 
Outre ces récits de voyages, Sylvain Tesson a également publié plusieurs nouvelles poétiques où l'absurde des situations humaines est souligné avec humour. Celles-ci sont très souvent situées dans les pays qu'il a parcourus : Asie centrale, Russie etc. En 2009, l’auteur obtient le Goncourt de la nouvelle avec Une Vie à coucher dehors (Gallimard).
 


Martin Page, le mardi 15 février 2011 à la Bibliothèque Saint-Corneille

Dans le cycle Grands écrivains à Compiègne, les Bibliothèques de la ville ont reçu Martin Page le mardi 15 février à 20h30 à la Bibliothèque Saint-Corneille.
Le premier roman de Martin Page, Comment je suis devenu stupide (2001), est un énorme succès critique et public. Suivront quatre autres romans à l’humour décalé, dont Peut-être une histoire d’amour, publié en 2008. Son dernier roman, La Disparition de Paris et sa renaissance en Afrique, a obtenu le prix du roman Ouest/France Etonnants voyageurs (Saint-Malo). En une semaine, la vie de Mathias, qui rédige depuis douze ans les discours du maire de Paris, est bouleversée. Fata Okoumi, une richissime femme d’affaires africaine de passage à Paris, est assommée d’un coup de matraque par un jeune policier. La bavure agite la presse. Mathias doit imaginer le moyen de réparer l’outrage. Quand Fata Okoumi lui confie que sa seule consolation serait de « faire disparaître Paris », Mathias, d’abord effrayé, cède peu à peu au désir d’exaucer cet étrange souhait… La Disparition de Paris et sa renaissance en Afrique fait partie des romans en lice pour le Prix des lycéens compiégnois 2011.


Pascal Dessaint à la Bibliothèque Saint-Corneille le 25 janvier 2011

Dans le cycle Grands écrivains à Compiègne, les Bibliothèques ont reçu Pascal Dessaint. Il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages dont plusieurs ont été récompensés par de nombreux prix, notamment le Grand Prix du roman noir français du Festival de Cognac. Avec son dernier roman Les Derniers jours d'un homme, l'auteur élargit sa palette et renoue avec ses origines d'homme du Nord. Dans une cité industrielle du Nord-Pas-de-Calais où la pollution a tout gangrené, une cité séparée du monde "sain et normal" par une autoroute, deux voix se répondent à une quinzaine d'années d'intervalle. Celle d'un père, Clément, et celle de sa fille Judith.
De manière transparente, l'auteur évoque le scandale de l'usine Metaleurop à Noyelles-Godault, qui fut liquidée sans préavis pour les salariés et rasée en 2003 et en 2006. Roman choc sur un drame écologique et humain d'une rare ampleur, Les derniers jours d'un homme fait partie des romans en lice pour le Prix des lycéens compiègnois 2011.


François Place à la Bibliothèque Saint-Corneille le 19 janvier 2011

Ces rencontres ont été animées par Yvanne Chenouf, spécialiste de la littérature jeunesse, enseignante et auteur.
Avec François Place, les Bibliothèques ont inauguré un cycle de rencontres de Grands écrivains pour jeunes lecteurs et donnent aux adultes la chance d'une découverte.

A 16h : rencontre pour les enfants à partir de 10 ans autour de l'album Les derniers géants. Après une présentation en images de cet album majeur dans l'histoire de la littérature jeunesse, les enfants ont discuté librement avec l'écrivain.

A 19h : c'est autour de son derner roman, La douane volante, paru chez Gallimard qui mêle légendes et science, et du film qu'a réalisé sur lui Jean-Christophe Ribot, qu'adultes et adolescents ont découvert l'univers de cet "architecte de l'imaginaire".


L’écrivain Claude Duneton à l'Espace Culturel Saint-Pierre des Minimes le 5 janvier 2011

L’écrivain, historien du langage et chroniqueur au Figaro littéraire mais aussi le comédien, est venu rencontrer ses lecteurs. On le connaît notamment pour ses essais enlevés sur la langue française (La puce à l’oreille,Au plaisir des mots…). Il a également écrit un beau livre sur les jouets de notre enfance Au plaisir des jouets, 150 ans de catalogues paru chez Hoëbeke, et a choisi le cadre de l’exposition Rêves de trains, trains de rêve pour évoquer le spectacle à l’EJL des 18, 19 et 20 janvier à 20h45, dans une mise en scène de Marc Feld.



2010


Ève Scavo, le 9 décembre 2010 à la Bibliothèque Saint-Corneille

Dans le cycle Grands écrivains à Compiègne, les Bibliothèques de la Ville ont reçu Ève Scavo le jeudi 9 décembre  à la Bibliothèque Saint-Corneille. Ève Scavo, qui est compiégnoise, a été chanteuse dans un groupe de rock, journaliste de théâtre pour la radio et parolière. Elle est aujourd’hui biographe et publie avec Les Nuits blondes son premier roman chez Stock. Sur quelques jours, du 4 au 11 août 1962, le roman nous livre l’histoire de deux sœurs, Claire et Annabelle Berger qui tiennent un salon de coiffure familial en bord de mer. L’ombre de Marilyn Monroe, « l’âme jumelle » d’Annabelle, plane sur le récit qui aborde le secret de famille où l’on dissimule ce qu’on est dans les caves, les journaux intimes et les rêves. Les Nuits blondes fait partie des romans en lice pour le Prix des lycéens compiégnois 2011.


Alain Mabanckou à la Bibliothèque Saint-Corneille le 25 novembre 2010

Dans le cadre du cycle Grands écrivains à Compiègne, les Bibliothèques ont reçu Alain Mabanckou à la Bibliothèque Saint-Corneille.
Romancier, poète et professeur de littérature francophone à Los Angeles, Alain Mabanckou est né au Congo en 1966. Il a remporté en 2006 le prix Renaudot pour Mémoires de porc-épic puis a publié Black bazar en 2009. Son dernier roman, Demain j’aurai vingt ans, a pour cadre la ville de Pointe-Noire dans les années 70. Le narrateur, Michel, raconte ses années d’apprentissage de dix à vingt ans,  ses amitiés et ses amours. Au fil d’un récit enjoué, Alain Mabanckou nous offre une sorte de Vie devant soi à l’africaine.




Maryse Condé à la Bibliothèque Jacques-Mourichon le 21 octobre 2010

Née en Guadeloupe dans les années 30, Maryse Condé a écrit de nombreux romans  qui interrogent l’identité noire et créole, dont Ségou, sa célèbre fresque historique. Elle préside le Comité pour la mémoire de l’esclavage et enseigne à l’université Columbia. Avant de quitter l’Europe, elle nous a fait le grand honneur de sa visite pour évoquer son dernier roman, En attendant la montée des eaux, l’histoire d’un médecin qui recueille une petite orpheline et décide de partir avec elle pour Haïti. Un récit poignant et pudique.






Isabelle Autissier à Saint-Corneille le 17 juin 2010

à gauche, Isabelle AutissierLa navigatrice, Isabelle Autissier, qui a participé à quatre tours du monde à la voile, est venue nous faire part de son expérience et évoquer son roman, Seule la mer s’en souviendra (2009). Isabelle Autissier nous plonge dans l’incroyable odyssée de Peter March, navigateur amateur qui se lança dans la première course autour du monde en solitaire et qui voulut faire croire à sa victoire en inventant sa position.

L’inauguration de la salle Michèle Le Chatelier a précédé cette rencontre.



Sylvie Granotier le 8 juin 2010 à Saint-Corneille

Les Bibliothèques ont reçu, à l’occasion de l’exposition polar, la comédienne, scénariste et auteur de romans policiers, Sylvie Granotier, pour son dernier roman, Méfie-toi, fillette, l’histoire d’une banale rencontre amoureuse qui mène aux voies obscures du terrorisme. Cette soirée a été aussi l’occasion d’évoquer Tuer n’est pas jouer, un roman machiavélique où Sylvie Granotier déploie toute sa connaissance du milieu des comédiens pour mieux nous perdre dans un labyrinthe de fausses pistes et de faux-semblants : la mort est un jeu et la manipulation un art !









Philippe Besson à Saint-Corneille mardi 25 mai 2010

Les lycéens de Compiègne ont élu le roman La trahison de Thomas Spencer de Philippe Besson, parmi quatre romans en lice cette année. Cette histoire d’amitié entre deux jeunes garçons dans l’Amérique des années 60 a séduit les jeunes lecteurs.
L’écrivain lauréat est venu à Compiègne pour recevoir son prix et rencontrer les lycéens le mardi 25 mai.
Il a accepté l’invitation des bibliothèques et est resté en soirée dans le cadre du cycle Grands écrivains à Compiègne à la bibliothèque Saint-Corneille.






Léonora Miano à Saint-Corneille le 29 avril 2010

Originaire de Douala, au Cameroun, et résidant en France depuis 1991, Léonora Miano évoque, de romans en romans, l’âme du continent africain avec une langue remarquable. Saluée par la critique et plébiscitée par le public pour l’originalité de sa voix, elle a reçu plusieurs prix pour ses romans précédents : L’intérieur de la nuit (Prix Louis Guilloux 2006), Contours du jour qui vient (Goncourt des lycéens 2006) et  Tels des astres éteints (2008).
Dans son dernier roman Les Aubes écarlates (2009), Epa un enfant soldat enrôlé de force échappe au chef de guerre et trouve refuge dans un centre pour enfants abandonnés. Il raconte alors son parcours et son récit fait apparaître les ombres enchaînées des morts de la traite négrière. Ces esprits qui hantent le quotidien d’Epa dénoncent la folie et la violence que l’Afrique perpétue contre elle-même. L’Afrique aura-t-elle de nouveau la chance de connaître des « aubes lumineuses » ?
(Entrée libre)



Jean-Noël Blanc le 20 avril 2010 à Saint-Corneille

Auteur d’une trentaine de romans et nouvelles destinés aux adultes et aux enfants, Jean-Noël Blanc est par ailleurs sociologue de la ville. Cycliste du dimanche, il livre avec Le nez à la fenêtre, aux Editions Joëlle Losfeld, un roman sportif. Son écriture alerte nous fait découvrir, de l’intérieur, la performance de Momo, qui tente une échappée dans une étape du Tour de France. On souffre avec lui, avec lui on espère et on se dépasse. Au présent de cette performance répondent, en écho, des flashes back sur l’enfance de Maurice. Un livre humaniste servi par une plume virtuose qui rompt avec le tout à l’ego d’une certaine littérature hexagonale. (Entrée libre)

Le romancier a rencontré dans l’après-midi les lycéens de Compiègne, son roman faisant partie de la sélection du Prix des Lycées de Compiègne.





Pierre Péju à Saint-Corneille le 25 mars 2010

© Hélie GallimardDans une dizaine de romans, Pierre Péju a réussi à concilier qualité littéraire et succès populaire : on se souvient de La petite chartreuse (Prix France Inter 2003) et du Rire de l’ogre (Prix du roman FNAC 2005). La diagonale du vide, son dernier né publié chez Gallimard, met en scène un designer talentueux qui, à l’occasion d’un drame personnel, laisse tout tomber pour partir à la rencontre de lui-même en explorant cette « diagonale du vide », étroite bande de terre qui traverse la France des Landes aux Ardennes, territoire sauvage et très peu habité. Il y croise une mystérieuse jeune femme et le roman s’enrichit alors d’une intrigue policière… Le livre est servi par l’ écriture poétique et sensible de Pierre Péju.
On a évoqué aussi ce soir-là  Marée basse, un opuscule poétique que ce même auteur vient de publier sur la création littéraire, lorsque la « mer des mots s’est retirée laissant derrière elle bris de mots et bribes de mémoires ».


Delphine de Vigan le 23 mars 2010 à Saint-Corneille

à droite, Delphine de ViganAprès No et moi (une adolescente vient en aide à une jeune SDF), roman qui a gagné le Prix des libraires en 2008, Delphine de Vigan a abordé dans Les heures souterraines, la souffrance au travail en même temps que la solitude urbaine dans un roman à la construction subtile : deux personnages, homme et femme d'une même ville, sont tous deux traversés par on ne sait quelle fatigue non dite. Se rencontreront-ils, se reconnaîtront-ils? L’écriture de ce beau roman est sobre pour exprimer les émotions retenues.

Delphine de Vigan a rencontré l’après-midi les lycéens de Compiègne puisque son dernier roman a été sélectionné par les professeurs de français pour concourir pour le Prix des Lycéens de Compiègne.


David Foenkinos à Saint-Corneille le 4 février 2010


David Foenkinos écrit, sur un ton qui n’est qu’à lui, des romans qui parlent d’amour et du couple, de ses fulgurances et de ses impasses. Ses univers loufoques et tendres ont leurs aficionados. On se souvient notamment du Potentiel érotique de ma femme qui a gagné le prix Roger Nimier. 
 
David Foenkinos est venu nous parler de son dernier roman La délicatesse.





Marie-Hélène Lafon le 21 janvier 2010 à Saint-Corneille



Marie-Hélène Lafon est l’auteur d’une dizaine de romans et nouvelles, ancrés dans la réalité d’un monde paysan révolu mais éternel ; elle dit d’elle-même « je suis un écrivain de sillon ».

Le 21 janvier 2010, elle est venue faire partager aux Compiégnois sa passion pour la littérature et l’écriture et évoquer son dernier roman L’annonce. Roman où elle raconte, avec son écriture courbe et mélodieuse, la rencontre entre la femme des villes et l’homme des champs, avec leurs tâtonnements, leurs silences et leurs bonheurs.


2009


Vincent Delecroix à Saint-Corneille le 10 décembre 2009

à gauche, Vincent Delecroix
Philosophe et romancier de la jeune génération, pensionnaire de la Villa Médicis, Vincent Delecroix a publié depuis 2003 essais et romans, notamment La chaussure sur le toit, qui lui a valu une belle notoriété, et plus récemment Tombeau d’Achille, sur la relation qu’entretient un enfant avec son héros littéraire.
Les Compiégnois ont pu découvrir l’hiver dernier à l’Espace Jean Legendre son A la porte, adapté pour le théâtre et mis en scène par Marcel Bluwal dans une interprétation de Michel Aumont. 



Soirée d’hommage à Roger Judrin le 26 novembre 2009 à la Bibliothèque Saint-Corneille



Pour commémorer le centenaire de la naissance de Roger Judrin, les Bibliothèques de Compiègne et le Cercle des lecteurs de Roger Judrin ont proposé une soirée autour de l’œuvre d’un écrivain singulier, discret, et qui enseigna trente ans au Lycée Pierre d’Ailly.
 

Michel Déon nous a fait l’honneur de sa visite pour évoquer l’écrivain que fut Roger Judrin, et Sabine Haudepin a lu des pages issues de son œuvre.



Le 22 octobre 2009, Bernard Ollivier a rencontré ses lecteurs à Saint-Corneille

Bernard Ollivier, journaliste, écrivain et grand marcheur a réinventé sa vie à 60 ans. Depuis, il entraîne dans ses marches de jeunes délinquants. L’auteur du best seller La longue marche est venu partager ses expériences de voyageur et d’humaniste avec les Compiégnois, qui lui ont posé de nombreuses questions sur ses marches et sa démarche.






Robert Sabatier et Louis Monier, l’écrivain et le photographe, le 1er octobre 2009 à Saint-Corneille

à gauche, Louis Monier et à droite, Robert SabatierRobert Sabatier, l’auteur des Allumettes Suédoises mais aussi d’une très fameuse Histoire de la poésie française, celui qui a été éditeur chez Albin Michel pendant vingt ans et a publié une quarantaine de livres, est venu à Compiègne pour évoquer sa longue carrière d’écrivain et de poète. Ami de longue date du photographe Louis Monier, ils évoqueront ensemble le lien entre l’image et le texte. L’omniprésence de l’image de l’écrivain change t-elle notre rapport à son écriture ? Le « visage de l’écrivain» supplante t-il son œuvre ?




Remise du Prix des lycéens compiégnois le 12 juin 2009

à droite, Stéphanie Janicot
Le prix des lycéens compiégnois a cette année été décerné à la romancière Stéphanie Janicot pour son roman Dans la tête de Shéhérazade paru chez Albin Michel.
Ce prix organisé par les bibliothèques, la librairie des Signes et les professeurs de lycées compiégnois veut encourager les jeunes à lire des romans contemporains, notamment en leur proposant de rencontrer les auteurs des livres en lice. Cette année ce sont 150 jeunes environ qui ont participé à ce prix et rencontré successivement Faïza Guène pour Les gens du Balto, Didier Daeninckx pour Camarades de classe et Stéphanie Janicot.
Les organisateurs ont déjà fait une présélection des titres 2010, la sélection finale des 4 romans concourant pour le prix étant arrêtée début septembre.
Liste des romans présélectionnés :
  Impardonnable de Djian
  Contre mes seuls ennemis de Isabelle Jarry
  C’était notre terre de Mathieu Belezi
  Mangez-le si vous voulez  de Jean Teulé
  La tête en friche de Marie-Sabine Roger
  Pour vous de Dominique Meynard.


Anne Robillard à Saint-Corneille le 24 mai 2009

au centre, Anne Robillard en rose

L’auteur des Chevaliers d’émeraude, cette série de littérature fantastique best-seller 2008, nous a fait le plaisir de sa présence, accompagnée de ses chevaliers, à l’occasion des Fêtes Jeanne d’Arc. Cet évènement a attiré plus de cent trente personnes. En collaboration avec le magasin Tradia.





Jean-Louis Debré à Saint-Corneille le 16 avril 2009

FM Gonnot, P Marini, JL Debré, J Lenoir. Photo R. Dugovic
Le président du Conseil Constitutionnel a fait une démonstration époustouflante de sa connaissance intime de la chose publique ; puis il a expliqué sa passion pour l'écriture en évoquant son dernier ouvrage, Dynasties républicaines.






Mardi 14 avril 2009 : Stéphanie Janicot devant le public de Saint-Corneille

à gauche, Stéphanie Janicot. Photo R. Dugovic
Après avoir rencontré, dans l'après-midi, les lycéens-jurés du Prix des Lycéens compiégnois, Stéphanie Janicot a évoqué la vie, l'amour et l'écriture devant une assistance sous le charme... Son livre nominé au Prix des lycéens est Dans la tête de Shéhérazade (Albin Michel 2008).

En partenariat avec la Librairie des Signes.





Didier Daeninckx à la Bibliothèque Saint-Corneille le 5 février 2009


L'auteur de Camarades de classe (éditions Gallimard) a évoqué sa dernière oeuvre et plus largement son processus de création littéraire, nourri de ses souvenirs d'enfance.
La soirée était organisée conjointement par les Bibliothèques et par la Librairie des Signes, dans le cadre du Prix des Lycéens compiégnois.









Mardi 13 janvier 2009 : Faïza Guène rencontre les lecteurs de Saint-Corneille

L'auteur des Gens du Balto est venue à la bibliothèque évoquer son livre et sa démarche d'écrivain ; son approche joyeuse et sereine de la création littéraire a ravi le public lycéen pendant l'après-midi (dans le cadre du prix des lycéens compiégnois) puis le soir devant les autres lecteurs de Saint-Corneille.









2008


Après l'Amérique, la Russie : Vladimir Fédorovski à la Bibliothèque Saint-Corneille le 20 novembre 2008

ZoomLe diplomate, écrivain et universitaire, fin connaisseur de la politique russe et internationale, a exposé son analyse sincère et passionnée de l'histoire russe et de son avenir.








Soirée géopolitique avec Sylvie Brunel à Saint-Corneille le 5 octobre 2008

En marge du colloque "Compiègne et le cheval", l'universitaire Sylvie Brunel est venue évoquer devant le public sa passion équestre. Puis elle a présenté une synthèse de ses essais sur le développement et la coopération, engageant ensuite un riche débat avec un public conquis.





Rencontre avec Ted Stanger le 23 septembre 2008

Un parfum de nouveau monde a plané hier sur l'assemblée venue écouter Ted Stanger évoquer les élections présidentielles américaines. L'humour et l'érudition de l'écrivain ont fait merveille et les questions évoquées ont été nombreuses et variées.






Simone Veil est venue rencontrer ses lecteurs à la bibliothèque Saint-Corneille le 25 juin 2008





Environ 600 compiégnois sont venus mercredi soir écouter Simone Veil, dans le jardin du cloître Saint-Corneille. Un moment de douceur et de lumière, pendant lequel ont été évoqués l'histoire et l'avenir, la politique et l'humain.








Dans le cadre du cycle Grands écrivains à Compiègne, Martin Winckler était à la Bibliothèque Saint-Corneille le 28 mai 2008.

Histoires en l’air, paru chez POL en mars dernier est le prétexte de la rencontre avec l'auteur de La maladie de Sachs.
Ecrivain reconnu, médecin engagé et amoureux de la vie, Martin Winckler rassemble une production littéraire de plus de cinquante livres :  romans ( notamment avec le cycle Bruno Sachs ), polars médicaux (Le numéro 7, Le cherche-Midi éditeur, 2007), essais sur les séries télévisées (L'année des séries 2008, Hors Collection, 2008), guides pratiques sur la relation soignant-soigné (Choisir une contraception, "La santé en questions", Fleurus, 2007), récits autobiographiques comme ce petit opuscule A ma bouche dans lequel il confie ses plaisirs de gourmands iconoclastes…


Belle soirée BD, mardi 18 mars 2008, à Saint-Corneille avec deux stars de la bulle, Pierre Christin et André Juillard.

P. Christin, W. Le Guil et A. JuillardAutour du Long voyage de Léna, album paru aux Editions Dargaud, 120 personnes sont venues découvrir une exposition de planches, croquis et photos dans le cloître Saint-Corneille (14 mars-25 avril) et partager une soirée entière avec les auteurs : les dédicaces sont allées bon train, le public est reparti visiblement heureux de ce moment de partage.


2007


Jean Rouaud à la bibliothèque Jacques-Mourichon le 25 octobre 2007


Jean Rouaud nous a fait le plaisir de venir nous parler de L'imitation du bonheur et de Préhistoires, parus chez Gallimard ; ce fut l'occasion de retracer quelques cent cinquante ans d'histoire de la littérature.





Soirée "Roman noir" à la bibliothèque le 27 septembre 2007 avec Maud Tabachnik


Maud Tabachnik, auteur de romans à suspens et à succès, est venue présenter, jeudi 27 septembre à 20h30, Le chien qui riait, paru chez Albin Michel et Tous ne sont pas des monstres aux Editions de la Baleine.
Une rencontre qui a donné lieu à des débats animés !








Jacqueline de Romilly était à Compiègne le 13 juin 2007



Jacqueline de Romilly, de l'Académie française, est venue nous parler de son goût pour la langue, dont elle parle dans son dernier ouvrage Dans le jardin des mots. L'assistance, nombreuse, était sous le charme de la grande helleniste.





Soirée avec Jean d'Ormesson le 28 mars 2007

à droite, Jean d'Ormesson

Dans le cadre du cycle Grands écrivains à Compiègne, les Bibliothèques de Compiègne ont accueilli Monsieur Jean d'Ormesson, de l'Académie Française, le mercredi 28 mars 2007.
M. d'Ormesson a évoqué quelques-unes des grands questions qui traversent son dernier roman La création du monde, le temps, la science, l'histoire...
 



Frédéric Lenoir est venu rencontrer ses lecteurs le 1er février 2007

ZoomUne assemblée nombreuse, plus de 120 personnes, venue d'horizons très divers, était venue écouter le rédacteur en chef du Monde des religions.
Le prétexte en était la présentation de son dernier roman, L'oracle della Luna, paru chez Albin Michel, roman initiatique, grande fresque historique sur fond de renaissance italienne mettant en scène un jeune paysan calabrais dans la découverte de la connaissance, de l'amour, de lui-même. La soirée s'est rapidement engagée sur des questions de spiritualité.  Naviguant entre rationnalité et intime conviction, l'auteur a partagé sa vision humaniste du monde. L'auditoire est reparti nourri de cette rencontre.




Visite d'Alice Ferney le 11 janvier 2007

ZoomDepuis le début de sa carrière d'écrivain, avec L'élégance des veuves, jusqu'à la parution de son dernier roman, Les autres, Alice Ferney rassemble autour d'elle des lecteurs fervents. Ils étaient là, à la Bibliothèque Jacques-Mourichon, le 11 janvier dernier,  à l'écouter présenter son dernier roman Les autres.

Les lecteurs d'Alice Ferney aiment retrouver sous sa plume raffinée, la peinture du coeur humain dans ses extrémités les plus sombres et les plus lumineuses.  Et Les autres ne devraient pas les décevoir : ce roman met en scène une soirée d'anniversaire en famille qui, sous le prétexte d'un jeu de société, se transforme en jeu de la vérité. On y découvre le décalage entre ce que nous pensons de nous-mêmes et ce que les autres peuvent en penser.
C'est sur ce thème que la romancière a ouvert la soirée avant d'aborder les sujets qui traversent son oeuvre, l'amour dans tous ses états et la fidélité, le livre et l'écriture...
La soirée s'est poursuivie avec une séance de dédicace.



2006


Rencontre avec Irène Frain le 12 décembre 2006 à la Bibliothèque Jacques-Mourichon

ZoomRomancière, historienne, bretonne et membre du très sélect Club des Croqueurs de chocolat, Irène Frain est venue présenter son nouveau livre La mémoire du goût, souvenirs et recettes de chefs paru aux Éditions Minerva.









Soirée avec Patrick Cauvin le 27 octobre 2006

Auteur de policiers et de romans cultes dont le célèbre E=MC2 mon amour, Monsieur papa et plus récemment Le dictionnaire amoureux des héros, Patrick Cauvin est venu à Compiègne pour parler de son dernier roman, Belange, paru chez Albin Michel. Une histoire d'amour en forme d'intrigue policière servie par une plume délicieuse.





Le Rallye lecture 2006 s'est clôturé par la journée du livre jeunesse le 19 octobre 2006

Fred Bernard assailli par ses jeunes lecteursGrand succès pour ce second Rallye Lecture Jeunesse 2006 organisé par les Bibliothèques, dont la clôture s’est tenue, ce jeudi 19 octobre, à la Bibliothèque Jacques-Mourichon.
Rencontres entre les auteurs Fred Bernard, Anne Vantal et Anne-Marie Desplat-Duc et les classes de Sévigné, Jacques Monod et Robida A, puis dédicaces pour l’ensemble des lecteurs, venus en nombre, à la remise des prix du Rallye.
Michèle Le Chatelier, Maire adjoint à la culture, a remis aux lauréats  de superbes cadeaux, à la fois ludiques et pédagogiques et en lien avec l’écrit, l’image ou le son.



Pascal Bruckner était à la bibliothèque Jacques-Mourichon le 8 juin 2006


Après Jean-François Deniau, c'est Pascal Bruckner qui est venu rencontrer ses lecteurs à l'invitation des Bibliothèques et leur parler de son dernier livre L'amour du prochain. Romancier et essayiste, on lui doit La tentation de l'innocence (Prix Médicis de l'essai 1995) et Les voleurs de beauté (Prix Renaudot 1997).



Jean-François Deniau invité le 3 mai 2006




Les lecteurs de nos Bibliothèques étaient très nombreux le 3 mai dernier à être venu écouter Jean-François Deniau évoquer son dernier livre Survivre.